Cuirs, teintures, boucles …

Afin de réaliser des articles résistants et beaux, nous nous efforçons de choisir un cuir de qualité dont le traitement n’a pas eu trop d’impact sur l’environnement. Pour cela, nous travaillons avec plusieurs fournisseurs dont les tanneries sont basées à la frontière Belge et Suisse. Celles-ci font subir au cuir un tannage végétal dont l’impact sur l’environnement est beaucoup moindre. La réglementation européenne permet ainsi de limiter les risques de pollution mais également d’assurer un travail décent aux hommes. Cette notion est très importante dans notre travail.

Dans la même logique, nous teintons les peaux naturelles avec de la teinture à l’eau. les boucles, quand à elles sont majoritairement en laiton, donc très solides. Les fermoirs pour certains sont fondus en Franche-Comté. La finition étant réalisée sur la région parisienne.

Nous travaillons des cuirs de vachette et de bovins issus d’un tannage végétal. Ce cuir est un cuir pleine fleur qui représente la partie supérieure de la peau. Il s’agit donc de la partie la plus noble du cuir car il a gardé sa surface la plus intacte possible. Cette surface est d’une grande résistance et selon la partie de la peau elle est plus ou moins marquée par les aléas de la vie de l’animal.

Les cuirs que nous utilisons sont issus d’animaux d’élevage à viande d’Europe. Le tannage des peaux vient dans un second temps afin de mettre en valeur ce matériaux noble.

Le tannage permet de rendre la peau imputrescible et le transforme en cuir. Le choix d’un tannage végétal est dû au fait que ce tannage est beaucoup moins agressif et évite d’utiliser des métaux lourds très polluants.

Cette méthode donne un cuir assez rigide et ferme mais aussi résistant. Il a une bonne tenue et une grande longévité. Ce tannage, plus doux, peut favoriser la conservation de certaines marques de la peau : cicatrices, égratignures, coups, piqûres, … Tout comme les plis de la peau qui forment des lignes, telles des veines d’un bois, nous gardons ces traces. Pour certains, elles peuvent être considérées comme des imperfections. Pour nous, elles révèlent une histoire et donnent du caractère à un sac à main ou à une pochette.

Nous ne souhaitons pas utiliser de cuirs trop modifiés (par un ponçage trop fort par exemple) qui viendraient changer les propriétés du cuir et donc sa longévité.

Volontairement, nous n’enlevons pas ces traces mais essayons de les faire s’intégrer dans nos réalisations.

Enfin, le tannage végétal a pour particularité de laisser « vivre » le cuir et d’être réactif aux ultra-violets notamment, mais aussi à certaines acidités de peau … Avec le temps et selon son usage nos articles vont se patiner, certaines couleurs vont foncer. C’est l’évolution normale du vieillissement d’un cuir, mais c’est surtout ce qui en fait son charme. Vous pouvez également intervenir sur la longévité de vos cuir en l’entretenant de temps en temps (pour cela consultez la page entretien du cuir).

Enfin, comme une matière vivante, le cuir ne réagit pas toujours de la même manière aux teintures. C’est pourquoi chaque sac, pochette ou autre article peut être différent. Des différences de teintes peuvent apparaître, certains plus claires que d’autres, plus jaune, plus rouge, selon la réaction des pigments sur la peau. Les photos ne sont donc pas contractuelles. Merci d’en prendre conscience.

Pour autant, nous nous efforçons d’avoir un article aussi proche que celui présenté sur notre site.

Enfin, concernant les cuirs de couleurs. Ceux ci sont teintés dans la masse directement à la tannerie. Le tannage végétal étant toujours la base. Ce procédé permet à votre sac ou pochette de ne pas perdre de la couleur au fil du temps. Ce sont souvent des cuirs plus souples et plus gras.